Non classé

Voeux de Gérald MOINE à Cousance

Gérald MOINE, le Président de la communauté de communes du Sud Revermont, a présenté jeudi soir ses vœux aux élus locaux et représentants des associations à la salle de la Grenette.
Le Président a rappelé à tous que ces vœux seraient les derniers, la communauté de communes étant appelé à fusionner avec le Pays de Saint-Amour dans le courant de l’année.
Il a pointé une fois de plus l’incertitude concernant l’avenir de cette fusion dont les frontières ne seront finalisées qu’en juin par le Préfet.
Il a également exprimé le souhait que la future communauté de communes reste une structure à visage humain, proche de ses habitants.
D’ici au mois de mars, les réunions de travail se succèderont au sein de la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) afin de définir les schémas des différentes nouvelles communautés de communes. Le préfet rendra sa décision dans le courant du mois de juin pour une mise en services au 1er janvier 2017.
La soirée s’est terminée autour du verre de l’amitié .

Source : Le Progrès du 8 janvier 2016

La Communauté de Communes part à la rencontre des professionnels du territoire

La communauté de communes du Sud Revermont gère plusieurs compétences. Le développement économique à travers l’industrie, l’artisanat et le commerce, est l’une d’elles, générateur de développement démographique et social.
Quelques 50 des 170 professionnels que compte la communauté de communes vont recevoir, ou ont déjà reçu la visite de Christian BRETIN, vice-président en charge des affaires économiques pour la communauté de communes. Il est important selon l’élu de connaitre les aspirations, les attentes et les besoins des professionnels du territoire. Cette approche pourra selon lui être de nature à adapter le plus précisément possible l’offre communautaire aux besoins exprimés.

Des aides à l’agrandissement et à l’installation
Annie et Michel Debrand ont ainsi reçu la visite de Christian BRETIN dans leur entrepôt-magasin des quais de la gare.
C’est la première fois qu’un élu leur rend visite et ils ont apprécié la démarche. Située hors de la zone artisanale, l’entreprise va pouvoir bénéficier d’une aide à l’agrandissement. « Nous sommes en train de racheter un terrain pour agrandir et sécuriser notre entrée et cette aide nous servira à payer la signalétique ». Les aides à l’installation, quant à elles, s’appliquent aux zones d’activités. Actuellement le territoires de la communauté de communes détient deux zones artisanales l’une à Beaufort et l’autre à Cousance, et une zone industrielle de cinq hectares a Cousance à un peu plus de quatre kilomètres de l’autoroute A39.
Ces zones de qualité sur le plan de leur emplacement et de leur topographie sont proposées à un tarif de 5 euros le m2, urbanisation comprise. « C’est un effort considérable que consent la communauté de communes », selon l’élu qui compte bien poursuivre ces rencontres tout au long de l’année 2016.

Source : Le Progrès du 20 janvier 2016